Bessou jiggen yi

Parce que oui, il faut encore ce jour pour que dans le monde on parle cette année des conditions de vie des femmes rurales dans les pays en développement… conditions qui restent très inquiétantes selon les Nations Unies.

Ayouma Fall a 60 ans et est propriétaire d’une petite parcelle de terre dans la zone des Niayes au Sénégal. Oh, pas grand chose… une petite parcelle sur le terrain à de son mari qui lui a cédé cette place. Et de ses concombres, tomates, navets, carottes … Ayouma en est fière. Cette mère de 8 enfants  trouve ça normal que son mari ait le plus gros morceau de la terre. Car Ayouma se trouve déjà pas mal bien servie. Si les femmes sont nombreuses à exploiter la terre, elles en restent encore rarement propriétaires, elles sont moins de 10 % sont comme Ayouma en Afrique de l’Ouest. Selon la FAO,  la faim dans le monde pourrait pourtant être réduite de 12 à 17 % environ si les femmes rurales avaient plus d’accès au crédit, à la terre, et même à la tête des organisations (moins de 10 % d’entre elles siègent aux conseils ruraux en Afrique de l’Ouest).

… Qu’une partie des difficultés car pour la docteure en sociologie de l’Université Cheikh Anta Diop, Rokhaya Cissé, « le simple fait d’être une femme les handicape au départ! ».

On dit souvent que la femme est l’avenir de l’Afrique, que la femme peut sauver l’Afrique. Encore faut-il qu’elle en soit consciente… Dans un document de l’Unicef, en milieu rural au Sénégal, pour plus de 7 femmes sur 10, il est « justifié qu’un homme ait le droit de battre sa femme ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s