Gorgui en campagne

Dans tous les sens du terme, Gorgui, le vieux en wolof, surnom du président Abdoulaye Wade est en campagne … en campagne.

Et comme ce blog est ouvert à tous, dans l’esprit de la Teranga (hospitalité en wolof), c’est Marc-André Boisvert, d’abord ami et aussi journaliste qui a suivi Abdoulaye Wade dans la région de Diourbel, qui amène sa plume en premier. Marc-André, il est un peu comme moi. Il va, il vient et revient au Sénégal… systématiquement.

 ……………………………..

En campagne électorale, ce sont souvent les histoires qui traînent au coin d’une rue qui comptent, les histoires en marge.

Notre histoire du jour s’appelle, disons, Ouma. On l’a trouvée sous un arbre, dans le stationnement d’un stade, attendant un grand rassemblement pour Maître Wade.

Ouma habite Diourbel, petit bled perdu en plein milieu du Sénégal. Rien d’extraordinaire. C’est un centre urbain vivant des exploitations agricoles qui l’entourent.

Ouma va à l’école. Elle est en terminale. Mais Ouma n’étudie pas vraiment. Elle ne sait pas trop ce qu’elle fera.

Ouma a travaillé toute la semaine pour la campagne de Wade. Elle porte la casquette de la campagne et une écharpe jaune et bleue autour du coup. Elle porte aussi une amulette à l’effigie de son marabout.

Ouma a été payée 10,000 francs CFA (environ 20 CAN$) pour son boulot. Rien d’anormal. Ils sont plusieurs à toucher quelques CFA pour participer à la campagne. Le stade en est rempli de cet enthousiaste qui se rémunère.

Ça ne l’empêche pas de sourire de sa dent en or.

Surtout qu’Ouma n’est pas discrète.

« Je vais voter pour Macky Sall, » sourire moqueur. Ah oui, Macky Sall, c’est l’ancien Premier ministre de Gorgui, son ancien directeur de campagne lors de la dernière présidentielle de 2007… et qui sillonne aussi le Sénégal depuis deux ans… contre Gorgui.

Voilà. Ouma n’est pas qu’une histoire. C’est la preuve qu’ils ne sont pas aussi dupes qu’on pourrait le croire sur les photos.

Publicités

2 réflexions sur “Gorgui en campagne

  1. Réponse de l’auteur M-A Boisvert: Bonne question! Le scrutin est hyper-surveillé et pas seulement par la « communauté internationale ». Les partis politiques sont très bien implantés ici et sont très bien organisés. Le système électoral est lui aussi très bien protégé. Perso, c’est le système africain le plus sûr que j’ai connu à date. Bien évidemment, on ne peut jamais être certain de quoi que ce soit. Il y a toujours des failles dans un système électoral. Mais personne ne peut pas remplir des urnes de bulletins de vote ou faire des fraudes grossières comme dans des pays voisins.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s